archidusel-logo

Archidusel et SELS

Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun: l'épanouissement de chacun dans le respect des différences. Françoise Dolto

Origine des services d'échanges locaux ( sel ) et leur dispersion dans le monde

Bien que quelques expériences de monnaies locales aient été tentées, dans les années 'trente, pour revitaliser, en certain lieux, une activité locale durement touchée par la crise, on considère généralement que le premier SEL (LETS en anglais , pour Local Exchange Trading System) a vu le jour au Canada, au début des années 1980, à l'initiative d'un écossais, Michael Linton. Celui-ci vivait sur la grande île de Vancouver, à l'extrême ouest du Canada. Il s'efforça d'y retisser des liens sociaux, d'y relocaliser des activités, dans un climat de difficultés sociales prononcées, en organisant un système local de services qui s'apparentait au troc. Pour ce faire, il créa une monnaie locale, le green dollar. Celui-ci avait pour but de faciliter les échanges entre les divers membres sans que deux personnes n'aient à trouver nécessairement une adéquation entre ce sur ce quoi elles voulaient échanger. Cette monnaie locale diversifiait les capacités des personnes à échanger entre elles et non plus deux à deux.

Depuis cette expérience, les sels ont essaimé, au Canada, aux Etats-Unis, en Argentine. Ils sont désormais bien implantés en Europe, dont la France, existent en Région de Bruxelles-Capitale depuis plus de quinze ans et sont aussi très bien représentés dans les Régions flamande et wallonne.

Concrètement, que propose l'Archidusel, notre sel de Watermael-Boitsfort ?

Il propose de mettre en relation des personnes qui souhaitent une aide pour de « petits services », avec les personnes qui proposent de les offrir.

Nous sommes en effet convaincus que chacun, jeune ou plus âgé, travailleur ou sans emploi, retraité ou actif, possède des compétences (quelles qu'elles soient), des savoirs et des savoirs-faire à partager, à échanger, dans un système d'entraide ponctuelle, dans un large esprit de convivialité, d'entraide et de respect des différences de chacun d'entre nous .

Quels sont les buts du sel ?

On le comprend déjà, les buts concernent d'abord et essentiellement la facilitation des échanges ponctuels de services et donc d'entraide entre membres du sel, quelles que soient les différences des compétences, de l'âge ou des cultures. Mais au-delà de ce but principal, le sel entend favoriser plus de convivialité entre les habitants, à l'occasion de ces petits échanges de services. Il s'agit aussi parfois tout simplement de rompre l'isolement (si fréquent dans nos grandes villes), ou encore d'apprendre à mieux se connaître dans le quartier où l'on vient d'aménager, ou de participer plus concrètement à la vie de son quartier ou de sa commune, en s'inscrivant dans ce système d'entraide collective.

Agenda

  • Réunions d'informations:
  • - mercredi 28 septembre 2016
  • - jeudi 27 octobre 2016
  • - mercredi 30 novembre 2016
  • - jeudi 15 décembre 2016
  • - à 19h.
  • - maison de Quartier des Cités Jardins
  • - avenue des Archiducs 52, 1170 Bxl

  • Pour vous inscrire à la réunion, contacter soit :
  • - Marie-Claire au 02/672.26.67
  • - Alexandra au 02/660.94.79
  • - Maison de quartier des deux Cités Jardin au 02/672.27.33.
  • - ou nous envoyer un courriel (e-mail) à archidusel@gmail.com
  • - Participation obligatoire à une réunion d'info avant l'inscription

  • Prochaines réunions d’inscription :
  • - les dates des réunions d'inscription sont convenues lors des réunions d'informations

Plus d'informations




Plus d'informations

Comment les membres s'organisent-ils pour échanger leurs services ?

Les propositions de services et les demandes, de même que les coordonnées des membres (téléphone et/ou adresse e-mail) sont regroupées dans une liste appelée le bottin. A la lecture de celui-ci, les membres décident, s'ils le souhaitent, de prendre contact avec tel ou tel membre, si possible par téléphone, afin de créer ainsi un premier contact personnalisé. Parfois, c'est à la suite d'une activité sociale (un repas pris en commun sous forme d'auberge espagnole ou une petite balade de découverte) que les membres apprennent à se connaître et décident alors qu'ils feront une demande de service.

Combien coûtent ces échanges de services ?

En fait, le service donné ou reçu est gratuit en Euros. Mais il donne lieu à l'attribution d'un bon d'échange local, sur la base d'une heure de travail est égale à une heure de travail, quelle que soit le type d'activité. A Watermael-Boitsfort, ce bon d'échanges est libellé en «  cerises » et une heure de travail vaut 100 cerises. En guise de bienvenue, les nouveaux membres reçoivent 300 cerises , pour les aider dans leurs premiers échanges.

En cas de besoin, d'anciens membres peuvent proposer un parrainage aux nouveaux qui hésiteraient à se lancer dans les échanges de service.

Par ailleurs, si un service proposé s'accompagne de frais (ex : un séliste propose de conduire un autre séliste dans sa voiture, ou un séliste propose de confectionner des tartes pour un autre membre), le paiement des frais occasionnés par cette prestation de service peut être demandé à leur coût réel.

Peut-il y avoir des arnaques ?

Le bottin édité par le sel sert uniquement à permettre aux membres de savoir qui propose quoi. Le sel n'est nullement responsable de la qualité des services offerts . C'est à chacun des membres à faire preuve de discernement à l'occasion du service presté . Il est demandé à chacun d'agir non seulement avec discernement et sens des responsabilités, mais aussi avec amabilité, convivialité . Il ne faut pas oublier que c'est un coup de main qui est donné, un savoir-faire, tout-à-fait bénévole, qui est échangé.

Et si un dégât survient ?

Comme cela pourrait se passer si un voisin renversait par inadvertance le vieux vase chinois d'une autre voisine à l'occasion d'une rencontre amicale et était invité par celle-ci à la dédommager, un dégât peut éventuellement survenir lors d'un échange de service. Aussi, est-il demandé aux membres d'être bien couverts par une assurance en responsabilité civile de type familiale.

Les activités du sel sont-elles légales ?

Il n'y a pas de revenu octroyé. Il s'agit simplement d'un système d'entraide, ponctuelle ,entre membres, sur base d'une heure égale une heure (cent cerises pour une heure de service presté, quel qu'il soit).

Certaines institutions, principalement l'ONEM, se sont intéressées aux sels. Voir, à ce sujet, sur ce site, la partie Documentation, qui répond à ces interrogations.

Pourquoi ce nom d'Archidusel ?

Historiquement, la création d'un sel à Watermael-Boitsfort, a été soutenue par la Maison de quartier située dans la Cité-jardins du logis (au 52 de l'avenue des Archiducs), ainsi que par la Maison médicale de Watermael-Boitsfort, dans le cadre de mesures de préventions d'une bonne santé pour tous.

Depuis lors, notre sel a pris son autonomie, comme il est d'usage dans ce modèle de réseau social et il est géré entièrement par ses membres. Mais il conserve un point d'ancrage(en y organisant certaines de ses activités) dans la Maison de Quartier du 52 de l'avenue des Archiducs, qui lui assure ainsi une hospitalité fort appréciée.

Qui assure la gestion du sel ?

Ce sont les membres eux-mêmes qui s'entendent entre eux pour que le sel fonctionne en créant des équipes de fonctionnement. Des membres de celles-ci se réunissent régulièrement en comité de coordination pour veiller à ce que tout se passe bien.


Devenir membre de l'Archidusel

A qui l'Archidusel est-il ouvert ?

A tous les habitants de Watermael-Boitsfort et de ses environs immédiats (certains proches quartiers d'Ixelles ou d'Auderghem, par exemple), quel que soit leur âge, qui ont envie de proposer un service et d'en recevoir en échanges. Les membres qui le souhaitent participent, sans obligation, aux activités nécessaires à son bon fonctionnement. De même, les membres prennent part, s'ils le souhaitent, à certaines de ses activités festives. Celles-ci donnent l'occasion aux membres de mieux se connaître, ce qui facilite la confiance indispensable pour favoriser les échanges de services.

N'y a-t-il rien à payer ?

Si, tout de même. Pour assurer la gestion de l'Archidusel, il est demandé aux membres de verser une cotisation annuelle, qui s'élève actuellement à 5 Euros. Elle sert notamment à organiser quelques activités communes et à mettre à jour le bottin des membres et des services.

Intéressé ? Que faire pour devenir membre ?

Avant tout, assister à une séance d'information. Celles-ci ont lieu à la Maison de Quartier, avenue des Archiducs, 52, 1170 Watermael-Boitsfort et sont annoncées sur ce site (voir Agenda).

Vous pourrez y demander toutes les explications souhaitées, identifier vos besoins et les services que vous pourriez offrir (un seul suffit).

On vous demandera, pour être membre, d'adhérer à la charte, qui reprend les valeurs du sel et les grandes lignes de son fonctionnement (voir sur ce site, la charte).


Liens


Contactez-nous

Contactez-nous

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous envoyer un email.


Merci !

Nous avons bien reçu votre message.

Appelez-nous

+32(0)2/672.26.67
(Marie-Claire qui s'occupe de l'accueil des nouveaux)